• Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

ÉCHANTILLONNAGE 

Qu’est-ce que l’échantillonnage?

 

L’échantillonnage permet aux inspecteurs en qualité de l’air de Réseau de Vinci de faire les prélèvements adéquats pour résoudre vos problèmes.

Toutes nos analyses sont effectuées par les laboratoires du Groupe EnvironeX, qui sont accrédités selon les normes ISO 17025 par le Centre d'expertise en analyses environnementale du Québec (CEAQ), organisme relevant du Ministère du Développement Durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les Changements Climatiques (MDDELCC), en ce qui a trait aux analyses en chimie et microbiologie de l'environnement.

Le prélèvement de surface

 

 

Le prélèvement de surface est utilisé lorsque la moisissure est visible en quantité suffisante pour que l’investigateur puisse la quantifier. Le prélèvement est alors apporté au laboratoire pour l’identification microscopique.

Une fois la moisissure identifiée, l’investigateur est en mesure d’émettre un constat et des recommandations spécifiques pour chaque cas spécifique.

Le prélèvement de poussière

 

On comprend que la moisissure cachée à l’intérieur des murs a choisi comme moyen de reproduction de lancer des spores (minuscules particules) dans l’air.

Ces spores sont plus pesantes que l’air et, en conséquence, finissent par retomber et se déposer sur les surfaces horizontales (dessus d’armoires, meubles, cadres, etc.) Les spores sont donc mélangées à la poussière que l’on retrouve normalement dans une maison. Un protocole d’analyse de cette poussière a été établi permettant, suite à une mise en culture, d’identifier et de comptabiliser chaque type de moisissure.

 

Cela permet d’obtenir un indice de salubrité qualifiant la qualité de l’air de la résidence sur une Échelle de A= Stérile à E = très préoccupant.

Le prélèvement d’air direct

 

Contrairement au prélèvement de poussière où les spores prélevées peuvent être présentes depuis plusieurs semaines, le prélèvement d’air nous donne une lecture directe du moment présent. Cela signifie que les spores recueillies seront le reflet des conditions lors de l’investigation. Ce type d’échantillonnage est utilisé plus souvent dans des endroits où il n’y a pas, ou peu, de poussière, par exemple des édifices à bureau, des cliniques spécialisées, etc., c’est-à-dire des endroits où le ménage est obligatoirement fait une fois par jour. Les protocoles obligent à prélever au minimum deux échantillons, soit un à l’intérieur et l’autre à l’extérieur pour permettre ainsi un comparable en vue d’une situation géographique.

Le prélèvement par éponge

 

Avec une éponge conçue à cette effet, nous prenons un prélèvement sur une surface d’un mètre carré, avant et après la décontamination afin de contrôler la qualité du travail effectué.

Pourquoi faire confiance à Réseau de Vinci?

 

Nos conseillers ont suivi une formation en service d’investigation de qualité de l’air intérieur (QAI) auprès de la SCHL. Ils sont en mesure d’aider le propriétaire à prendre conscience des sources de contaminants intérieurs dans l’optique de les réduire ou de les éliminer à la source tout en informant l’occupant sur les améliorations et correctifs à apporter afin de demeurer dans un environnement intérieur sain pour ses employés, lui et/ou sa famille.